Ce qu’il faut savoir sur le métier d’élagueur

 

Le travail d’élagueur n’est pas un métier facile. En effet, l’entretien qu’il effectue n’est pas une opération anodine qui peut être réalisée par n’importe qui. En plus d’être dangereux, l’élagage d’un arbre nécessite des connaissances et des équipements spécifiques. Bref, c’est tout un art d’élaguer.

En quoi consiste le travail d’un élagueur?

En général, l’élagueur est un métier méconnu alors qu’il a une place importance pour l’arbre qui est un végétal précieux à nos yeux. En effet, un élagueur est un expert en arboriculture et en grimpe. C’est ce professionnel qui entretient les arbres présents dans l’environnement. Pour cela, il coupe les branches mortes ou mal orientées qui nuisent à la croissance en taille et en longueur de l’arbre. De plus, il enlève aussi celles qui font du tort à l’esthétique du végétal. Notons toutefois que le temps idéal à son intervention et l’intervalle de répétition de l’opération d’entretien sont en fonction de type d’arbre. Mis à part les opérations d’entretien par la coupe et la taille des branches, l’élagueur peut aussi réaliser l’abattage de l’arbre si nécessaire.

Lors de son intervention, cet élagueur professionnel dans le 27 par exemple, fait en premier lieu un diagnostic détaillé. Pour cela, mis à part le type d’arbre, il prend aussi en compte les désirs du client, le climat, l’état de l’arbre et l’environnement autour. Après avoir pris en compte tous ces paramètres, il regroupe enfin les divers équipements dont il aura besoin, comme ceux nécessaires à sa sécurité, à son ascension, à la coupe et à la taille des branches.

Les conditions nécessaires pour devenir élagueur

Le métier d’élagueur est une carrière qui nécessite une spécialisation. En effet, l’élagage n’est pas une opération banale qui peut être confiée à n’importe qui. Des connaissances et des outils spécifiques sont nécessaires pour réaliser cette opération dans les règles de l’art et sans porter atteinte à la santé de l’arbre et à la sécurité du travailleur. Dans cette optique, avant de devenir un professionnel, les élagueurs ont suivis des formations théoriques et pratiques spécifiques de plusieurs années. De plus, pour pratiquer leurs activités, ils doivent aussi, en plus de se munir d’équipements de coupe et de taille, être titulaires d’un certificat concernant la taille et le soin des arbres.

Mis à part cela, il faut savoir que le travail d’un élagueur nécessite des aptitudes sportives et une bonne condition physique. En effet, mis à part l’arboriculture, il doit aussi être un expert en grimpe. La raison de cette nécessité est que les interventions qu’il effectue se trouvent en général en hauteur, à une altitude où les risques peuvent être mortels. Pour remplir ses fonctions, en plus de divers outils, il dispose aussi d’équipements spécialement dédiés pour sa sécurité personnelle, son ascension et sa stabilité. Pour réussir son intervention, il doit être habile, prudent, bien équipé, et compétent techniquement parlant. En plus, il doit aussi être un amoureux de la nature. En effet, ce n’est qu’en aimant la nature que l’on peut donner le meilleur de soi-même.

Hormis cela, il faut savoir que l’arbre est la plupart du temps un élément décoratif. Pour cette raison, l’élagueur doit s’assurer qu’il soit esthétique. Pour cela, il a développé, lors de sa formation, un amour pour l’art. En effet, si l’arbre est bien présenté, il permettrait alors de mettre en valeur la propriété et la construction à proximité. Dans ce cas-ci, grâce à l’élagage réalisé par ce professionnel, l’esthétique et la valeur de l’immobilier en seront améliorées de manière considérable.