Quelques contraintes pouvant freiner la vente d’un terrain

 

Lorsqu’on a comme projet de vendre son terrain, l’objectif est de le vendre dans les meilleurs délais et au meilleur prix. L’opération est tout à fait possible à condition de respecter un certain nombre de conditions.

Cela implique notamment de réaliser un certain nombre de démarches telles que la mise en valeur du terrain. Il est tout aussi important de connaître les contraintes qui peuvent retarder la vente d’un terrain. Pour les découvrir, suivez le guide.

Les servitudes

Les servitudes sont les contraintes auxquelles les propriétaires sont soumises. Celles-ci peuvent empiéter sur son terrain. Elles sont nombreuses et peuvent impacter une parcelle. Il en est ainsi notamment des servitudes de passages. Lors de la vente d’un terrain, il est important de préciser l’emprise du droit de passage qu’il soit visible ou non.

La dissimulation d’une telle information peut inciter l’acquéreur à annuler la vente. Il y a également les servitudes dévalorisantes qui peuvent être publiques ou privées. Elles impactent notamment la constructibilité d’un foncier ou affecté la qualité du bien. Il en est ainsi notamment de la servitude d’implantation de conducteurs aériens de distribution d’électricité.

Il est important de préciser que même si le propriétaire n’a pas connaissance de toutes les servitudes qui grèvent son terrain, le notaire en charge de la vente doit les rechercher. Il doit par la suite les mentionner dans l’acte de vente. Vous pouvez vous rendre sur le site https://vendre-un-terrain.be/ pour avoir de plus amples informations sur le sujet.

La non-viabilisation d’un terrain

Pour un terrain, le fait qu’il soit viabilisé est un argument de taille pour réussir à convaincre les futurs acquéreurs. Il convient de préciser que la viabilisation implique la réalisation de nombreuses démarches. Elle requiert également l’intervention de plusieurs interlocuteurs. L’opération consiste à raccorder le terrain aux différents réseaux publics à savoir :

  • L’eau
  • L’électricité
  • Le téléphone
  • Le gaz
  • Le tout égout
  • L’assainissement

Le terrain non viabilisé ne dispose pas d’un raccordement à ses différents réseaux. Cette situation peut constituer un frein à la vente d’un terrain. Elle peut aussi servir d’argument à l’acheteur pour renégocier le prix de vente à la baisse en raison notamment des travaux qu’il faut faire pour viabiliser le terrain.

En plus, la vente d’un terrain non viabilisé implique pour l’acheteur de se procurer d’un certificat d’urbanisme pré-opérationnel de la commune. Ce document est nécessaire pour la conduite des travaux à venir.

Le manque de mise en valeur

Certains propriétaires font le choix de vendre leur terrain en l’état sans y apporter la moindre modification. Cela ne pose aucun problème si la parcelle ne nécessite pas de travaux d’aménagement.

Par contre si elle est en friche ou qu’elle se trouve sur une surface en pente, des travaux de mise en valeur sont nécessaires. Pour ce faire, le vendeur peut entreprendre lui-même les travaux nécessaires ou le confier à des prestataires.

Il faut savoir que les acquéreurs peuvent se désister s’ils voient un terrain en friche et en mauvais état. D’où l’intérêt de le mettre en valeur avant de le vendre. Le manque de mise en valeur constitue ainsi un frein à la vente d’un terrain.