Création de site internet : pourquoi l’utilité d’un cahier de charge ?

 

La toile a influencé fortement le comportement des consommateurs. Avant d’acheter, 80% d’entre eux font une recherche en ligne avant d’acheter. La création d’un site est ainsi à ne pas prendre à la légère pour l’entreprise. L’établissement d’un cahier de charge permet justement de bien définir l’ossature de ce projet.

L’importance d’avoir un site internet

Le chiffre publié en 2018 fait état de 1,4 milliards de sites internet actif dans le monde. Côté internautes, ils sont environ 4,4 milliards de personnes qui utilisent internet. Ces chiffres démontrent l’intérêt grandissant des consommateurs pour la toile. Pour les entreprises, disposer d’un site internet permet de se rapprocher de ces consommateurs connectés. De plus, cela participe à son image de marque.

L’entreprise va devoir alors se tourner vers un professionnel pour concevoir un site à son image. Pour cette collaboration, elle a besoin de spécifier la particularité du site qu’elle veut avoir : site vitrine, site e-commerce, etc. Il faut également définir les fonctionnalités attendues par rapport à ce projet web. C’est là qu’entre en jeu un cahier des charges site web ou CDC.

Concrètement, il s’agit d’un document visant à faire savoir ce que l’entreprise attend de l’agence qui réalisera le site. Le CDC facilite l’exécution du projet en définissant les enjeux liés à au développement du site. Le client lui-même est en mesure de rédiger le cahier de charge. Pour un projet réaliste, il peut solliciter l’aide d’une agence digitale pour la rédaction.

Ce que devrait contenir un CDC site internet

Le document doit comporter une présentation détaillée de l’entreprise. L’idée ici est d’en savoir plus sur l’historique et l’environnement dans lequel évolue l’entreprise. Cela permet à l’agence de connaitre à quel type de structure elle aura affaire. En sachant sur quel type de secteur travaille son client, le concepteur du site saura sur les recherches graphiques à réaliser.

Un cahier des charges site web doit également présenter le contexte technique du projet. Dans le cas d’utilisation d’un CMS, il est important de bien choisir ce support qui garantit le succès du site à créer. Jimdo, Shopify et Prestashop figurent jusqu’ici parmi les systèmes de gestion de contenu utilisé. Sinon, il y a fluxBB et PhpBB pour les forums et MediaWiki pour les documentations.

Le CDC doit également mettre en lumière les fonctionnalités voulues pour le site. Dans ce cas, le client doit voir ensemble avec l’agence les différents gabarits de pages du site (home page, rubrique, espace blog, etc.). Autre partie importante du cahier de charges est celle dédiée à la consultation. Elle doit contenir les étapes relatives à la réalisation du projet ainsi que les informations contacts (client et agence).

Un cahier de charge pour site internet est-il vraiment nécessaire ?

La conception d’un site web, quelle que soit sa spécificité, comprend un processus long et complexe. Sans un cahier des charges site internet, le projet risque de devenir un processus interminable. Du côté du client, celui-ci ne saura pas exactement ce qu’il veut et aura tendance à changer régulièrement ses attentes. Pour l’agence, elle risque de se perdre dans ces changements.

Alors, oui il est possible de réaliser un projet web sans concevoir un cahier de charge. Seulement, ce dernier constitue un garant de la réussite du projet. Les deux parties, client et agence, sauront exactement les responsabilités de chacun par rapport au projet. Elles s’engagent au respect mutuel du contenu dans le CDC avec la date et la signature de chacun. Cela rend le cahier de charge contractuel.