Etape à suivre pour la mise en place d’une crèche d’entreprise

 

Convaincu de la fiabilité de la crèche d’entreprise, vous êtes décidé à en créer une ? A première vue, cela semble être compliqué. Néanmoins, si vous suivez chaque étape minutieusement, vous pouvez rapidement mettre en place votre crèche. 

Les conditions d’ouverture d’une crèche d’entreprise

Pour ouvrir une creche d’entreprise vous n’aurez pas besoin d’avoir un diplôme spécifique. Toutefois, les personnels de la crèche devront détenir un diplôme de la petite enfance. Cela est nécessaire puisqu’ils seront en contact avec des enfants. Pour la direction de l’établissement, il faudra la confier à une personne qualifiée. Elle doit être titulaire d’un diplôme d’état de puériculture et au moins trois années d’expérience dans ce domaine. Sinon elle devra posséder un diplôme d’état d’éducateur de jeunes enfants et trois ans d’expérience. C’est elle qui assurera alors la direction quotidienne de la crèche. 

 L’étude de l’environnement

Avant de créer une crèche, il faut effectuer une étude des besoins dans la région où celle-ci va être placée. Cette étude se basera sur le nombre de familles qui ont des enfants de moins de 6 ans et l’effectif des familles qui ne peuvent pas obtenir une place en crèche. Il faut aussi considérer les conditions d’emploi et d’horaires des familles. Le gérant analysera la politique concernant la petite enfance qui est élaborée par la commune et les concurrents. Et enfin, il faut établir une pyramide des âges afin de connaitre la variation de ces besoins.

La recherche d’un local pour la crèche

Dans cette étape le but est de trouver le local idéal pour la crèche. Il doit être accessible, près des divers lieux de passage, des écoles et des endroits dédiés aux enfants. Mais, le plus approprié c’est de placer la creche d’entreprise à proximité de la société. De cette manière les parents pourront déposer leur enfant sur le trajet qui mène à leur lieu de travail.

Par ailleurs, le local pour la crèche doit suivre certaines règles comme la surface, les normes de sécurité et d’hygiène. Ainsi, les terrains et les endroits destinés aux jeux en extérieurs doivent être sécurisés et clôturés. Il faut également sécuriser les parties qui peuvent présenter des dangers. Mettez une protection au niveau des fenêtres qui sont à moins de 90cm du sol. Vérifiez à ce que les poignées de portes soient à la hauteur des enfants pour une facilité de sortie en cas d’incendie. Et installez une protection sur les éléments de chauffage, les prises et les appareils électriques.

La crèche devra apporter un confort aux enfants, donc elle doit être bien éclairée, chauffée et aérée. Elle doit être adaptée au repos, à la propreté des enfants, donnant un espace pour la pratique des jeux et les prises des repas. Elle doit être un lieu spacieux qui permet de surveiller au mieux les enfants. Le local doit ainsi être composé d’une salle d’activités, de chambres pour le repos des enfants, de toilettes et d’un point d’eau. Il faudra également une cuisine et une buanderie pour garantir la propreté́ du linge.

Le recrutement du personnel de la crèche

Comme tout autre emploi, il est important de suivre le processus de recrutement. Il faut s’assurer qu’un adulte s’occupe de huit enfants qui marchent et un autre adulte se charge de cinq enfants qui ne marchent pas. C’est en fonction du nombre d’enfants que vous effectuerez le recrutement. Votre crèche va alors être constituée de puéricultrice, d’éducateur de jeunes enfants et d’autres professionnels de la petite enfance.

La détermination du statut juridique

L’ouverture d’une crèche requiert un statut juridique. Trois options sont à votre disposition, vous pouvez choisir la SAS, la SARL ou l’association loi de 1901. Le régime d’imposition varie selon le statut choisi. Quoi qu’il en soit, la fiscalité des associations est moins lourde. Cependant, si vous choisissez de mettre en place une crèche avec un statut de société, vous pourrez bénéficier d’une rémunération.

L’élaboration d’un dossier d’autorisation préalable à la création d’une crèche

Pour cette étape, il est recommandé de prendre contact avec la CAF et la PMI pour obtenir les conseils utiles pour ce projet. Le dossier doit comprendre : l’étude des besoins, l’adresse de l’établissement, le plan détaillé du lieu, les statuts de la crèche et le projet d’établissement. Une fois que le dossier est complet, vous obtiendrez une autorisation administrative d’ouverture de crèche.