L’accessibilité aux études supérieures pour les personnes en situation de handicap

 

Aujourd’hui, les étudiants en situation de handicap sont de plus en plus reçus dans les universités et les grandes écoles. D’après les statistiques du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, en 2016, près de 24 000 étudiants se trouvaient en situation de handicap en France. Accompagnement pédagogique aux études, accessibilité pour mobilité réduite, vie étudiante… autant d’éléments sont à tenir compte pour un étudiant en situation de handicap. Comment ces étudiants trouvent-ils leur place dans les universités ?

Franchir l’étape des études supérieures

Lors des importantes Conférences des grandes écoles, on remarque une augmentation des inscriptions de jeunes en situation de handicap. De nos jours, les écoles supérieures proposent de plus en plus de l’aide à ces jeunes. On ne dispose pas le nombre exact des universités qui possèdent la référence handicap, mais un recensement est en cours. Selon le Groupe Handicap de la CGE et le Conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH), certaines grandes écoles proposent des offres de formation handicap à mi-temps et d’autres à plein temps. On constate également que les lycéens à mobilité réduite sont de plus en plus nombreux à franchir l’étape des études supérieures. Ils peuvent donc accéder à un niveau de qualification qui leur permettra d’optimiser leur intégration dans le monde professionnel

Les mesures prises

Le conseil des grandes écoles incite les membres des conseillers d’orientation, les enseignants du Secondaire, à prendre en compte les possibilités d’accessibilité aux grandes écoles dans le dessein de transmettre les offres de formation aux lycéens. Depuis décembre 2015, il existe un Guide pratique dédié aux référents Handicap et édité par la CGE. Cette dernière a aussi établi d’autres éléments comme des fiches pratiques qui permettent de renseigner sur l’accessibilité des concours et le type de document nécessaire lors des inscriptions, les délais, etc. C’est une sorte de support qui peut aider les jeunes handicapés à trouver leur place au sein des universités et bénéficier des offres de formation.

Offres de formation handicap : service d’accueil responsable

Par ailleurs, les universités se doivent d’indiquer un responsable de l’accueil des étudiants handicapés. Ce dernier agira au sein du service d’accueil de l’établissement. Il prendra en compte l’organisation des différentes démarches en faveur des étudiants en situation de handicap et est chargé d’être leur interlocuteur afin de minimiser leurs difficultés. Les contacts des responsables seront établis sous forme de brochures spéciales qui seront régulièrement disponibles auprès des établissements d’enseignement supérieur. Les élèves peuvent également les trouver auprès des associations nationales qui ont pour but d’aider les personnes handicapées.

En 2008, les grandes écoles ont reçu à la rentrée, de nombreuses personnes en situation de handicap (supérieur à 11 %). Une convention a été mise en place dont les mesures visent à optimiser l’accueil, l’accessibilité, et à fournir un accompagnement pédagogique convenable aux étudiants handicapés. Des lois ont été votées pour protéger les étudiants handicapés afin qu’ils puissent bénéficier des mêmes droits que les étudiants valides. Par exemple, en février 2005, une loi constituant « L’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées » a été décrétée.