Les bases du métier de courtier

 

Le financement d’un projet nécessite des connaissances approfondies. On le croit, parce qu’on juge complexe le système bancaire. Aussi, les produits bancaires se multiplient au point de donner l’embarras du choix.

Les particuliers demandeurs de crédit cherchent alors des conseils voire du soutien avant de se lancer. Or, chacun a ses propres besoins. Il faut donc savoir identifier l’offre qui convient parmi celles qui se présentent. C’est là que le courtier entre en jeu.

Un courtier en finance ou un courtier bancaire

Courtier en finance ou courtier bancaire, c’est un intermédiaire entre deux entités : une personne physique ou morale, d’une part, et l’établissement créancier, d’autre part. Par exemple, un particulier décide d’acquérir un bien. Pour pouvoir connaître les offres des établissements bancaires, il peut passer par le biais d’un courtier. Ce dernier se chargera de trouver le meilleur prêt personnel rapide qui pourra répondre aux besoins de son client.

Le courtier peut ainsi proposer différents services comme un placement ou un investissement ou encore la recherche du meilleur crédit. Pour ce faire, il va faire jouer la concurrence. Travaillant en collaboration avec les organismes financiers, il va obtenir facilement la meilleure offre du marché. Le courtier est la personne la plus qualifiée pour orienter son client. Il se chargera d’ailleurs des formalités en cas de nécessité.

Les différents rôles d’un courtier

Le courtier va accompagner le client dans la recherche de crédit. Tout ce qui touche le crédit sera à son entière responsabilité. Assurance-crédit, services finances… Dès son premier contact avec son client, il va déterminer les attentes de celui-ci. Il prendra le temps de les étudier. Il fera en sorte de trouver la meilleure proposition.

Lors de l’expertise d’un bien immobilier, le courtier s’occupera des démarches administratives. Il se peut qu’il dresse une introspection exhaustive de la situation financière de son client dans le but de cibler les offres adaptées. Il va « s’approprier » du profil de l’emprunteur afin de le soutenir dans sa quête.

Enfin, par le biais de ses collaborateurs, le courtier se crée un chemin dans les institutions de crédit. Mis à part le fait qu’il accompagne son client, il va se mettre en contact direct avec les banques et les établissements financiers. Grâce à l’intervention du courtier, le client peut espérer une réponse de principe claire et rapide à sa demande de prêt.

Ce qu’il faut retenir sur le métier de courtier

Le courtier est un médiateur. Il va se faire payer par commission. C’est un auto-entrepreneur ou l’agent d’une société de courtage. Sa prestation peut concerner :

  • Le prêt et crédit immobilier
  • L’assurance de prêt
  • Le rachat de crédit
  • L’analyse et l’expertise des dossiers immobiliers
  • Le parrainage des clients
  • L’accréditation.

Faire appel à un courtier, c’est obtenir des conseils sur-mesure et des conditions financières privilégiées. C’est aussi se permettre un meilleur rapport d’emprunt. En conclusion, le courtier est un spécialiste au service d’autrui. Il joue le rôle d’interlocuteur pour ses clients. Il va conseiller ces derniers afin qu’ils bénéficient de conditions tarifaires plus avantageuses.